Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

DEB11-3PT4 : 2011 - Porte-timbre Marianne olive "D-Day 6 juin 1944 Normandie : Général Dwight David Eisenhower"

N°DEB11-3PT4 : Porte-timbre privé dentelé et gommé "D-Day June 6, 1944 Normandy : Général Dwight David Eisenhower - 67e anniversaire du D-Day" 2011 :


Affranchissement France 1 valeur 0,75€ olive "Marianne et l'Europe, 2010"

en NEUF


Tirage limité
TRES RARE

DEB11-3PT4

06/06/2011


Prix : 3,50 €



La Pointe du Hoc rénovée, inaugurée pour le 67e anniversaire du Débarquement en Normandie Cricqueville-en-Bessin (Calvados) 6 juin 2011 :

Alors qu'il y a 67 ans aujourd'hui, commençait la libération de la France par le débarquement en Normandie, il est intéressant de souligner la rénovation d'un lieu mythique de cet événement historique à savoir "LA POINTE DU HOC". Victime de l'érosion et de l'usure du temps, la falaise menaçait de s'effondrer. Grâce à l'apport de 6 millions de dollars de la part des Etats-Unis, les fissures ont été colmatées et les derniers bunkers stabilisés. Ainsi, ce lieu
chargé d'histoire, situé à mi-chemin entre les plages d'Utah et d'Omaha, est pérennisé pour les trois décennies à venir.
Le monument de la Pointe du Hoc, réinstallé après des travaux de consolidation de la falaise, a été inauguré officiellement en présence de nombreuses personnalités américaines et françaises, dont le Sénateur John Kerry et des membres du Congrès américain, des vétérans du D-Day et la famille du Colonel Rudder qui, le 6 juin 1944, avait mené ses Rangers à l’assaut de la Pointe du Hoc.

6 juin 1944 - Les Rangers à l'assaut de la Pointe du Hoc :


Le 6 juin 1944 sous les ordres du Lt Colonel James E. Rudder, le 2e Bataillon des Rangers avait pour mission de prendre "La Pointe du Hoc". A bord de péniches de débarquement les Rangers se dirigent vers leur objectif qui se trouve à 20km. Le Bataillon de Rangers était chargé d'une mission spéciale, il devait escalader les falaises hautes de 30 mètres, situées à environ 5 km des principaux lieux du débarquement, et s'emparer des batteries hautement fortifiées au lieu dit "La Pointe du Hoc". Cette position renfermait les plus gros canons ennemis(155 mm) qui avaient une portée de 8 km et représentaient à eux seuls une très grande menace pour le bon déroulement du débarquement du 6 juin 1944.


En prélude à cet assaut, dix huits bombardiers Américains et le destroyer "Babybont" pilonèrent la position. Les Rangers devaient escalader les falaises à l'aide de cordes et d'échelles, et ce malgré le résistance féroce de l'ennemi qui tirait à la mitrailleuse et jetait des grenades sur eux. Lorsque, à force de courage et de tenacité, les Rangers atteignirent le sommet des falaises, ils se rendirent compte que plus aucun canon n'était présent. Les canons de 155 avaient disparus et étaient remplacés par des poteaux de bois qui servirent de leurre pendant les bombardements précédant l'assaut du 6 juin. Ils avaient été déplacés et camouflés dans les vergers à quelques centaines de mètres plus loin et c’est le Sergent Lomell et ses hommes qui les découvrirent et les détruisirent. Peu de temps après l'ennemi se réorganisa et lanca plusieures contre-attaques pendant la journée. Les rangers défendèrent cette nouvelle position conquise et la garderont les journées du 6 et 7 juin. Le matin du 8 juin ils seront relevés par les soldats du 5 ème Bataillon Rangers et des soldats de 116e d’Infanterie. Au cours de cet assaut le 2e Bataillon Rangers perdra 135 des 225 hommes qui le constituait. Le 8 juin, 90 hommes étaient en état de combattre mais ils eurent droit à un peu de repos bien mérité. (source : www.remember1944.com)



Produits associés