Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

EC04-1VND : 2004 - Feuillet de vignettes "Entente Cordiale 1904-2004 - Blériot & Concorde"

N°EC04-1VND : Feuillet de 9 vignettes non-dentelées et gommées
"Entente Cordiale 1904-2004 / 1909 Route Blériot et 1er vol Concorde 1969"
émis pour le Centenaire de l'Entente Cordiale franco-britannique 1904-2004

EC 04-1VND

07/04/2004


Prix : 18,00 €



Centenaire de l’Entente Cordiale Franco-Britannique  1904 - 2004
et Centenaire de la traversée de la Manche par Louis Blériot 1909 - 2009


L’Entente Cordiale est un accord qui fut signé à Londres le 8 avril 1904 par le secrétaire d’État au Foreign Office, Lord Lansdowne et l’ambassadeur de France, Paul Cambon. L’objectif de cet accord était de régler les différends qui les divisaient depuis longtemps et ainsi de passer d’une période de dissensions à une histoire faite de rapprochements. Ce fut notamment l’occasion pour l’Angleterre et la France d’ouvrir la voie à une coopération diplomatique et militaire avant la Première guerre mondiale.

Louis Blériot et Concorde, symboles de l’Entente Cordiale

25.07.1909 : Après des débuts chaotiques, Louis Blériot part de Calais à bord de son monoplan, le Blériot XI, pour une traversée fantastique de la Manche. En moins d’une heure, il atteint les côtes britanniques et arrive dans la ville de Douvres. Dès son arrivée l’Angleterre et la France l’accueillent en héros et félicitent cet exploit humain et technique qui marquera l’histoire de l’Entente Cordiale.

02.03.1969 : Résultat de recherches et de travaux communs entre la France et la Grande-Bretagne, Concorde 001 a pris son envol pour la première fois aujourd’hui sur l’aérodrome de Toulouse-Blagnac.

09.04.1969 : Cinq semaines après son aîné français, c’est au tour du Concorde britannique, le 002, de décoller de Filton pour se rendre à l’aérodrome de Fairford 80km plus loin.

Cet avion supersonique résulte d’une étroite collaboration technologique entre la France et la Grande-Bretagne. Il sera exploité commercialement pendant 25 ans par ses 2 pays créateurs.

Pour commémorer le centenaire de l’Entente Cordiale, la France et la Grande-Bretagne ont choisi d’émettre chacun un timbre représentant une oeuvre contemporaine. Pour les Français, il s’agit de «Coccinelle», une oeuvre de Sonia Delaunay et pour les Britanniques, «Lace I (Trial Proof)» de Terry Frost. Quant au centenaire de la traversée de la Manche par Louis Blériot, il a été marqué par l’émission française, le 25 juillet 2009, d’un timbre de poste aérienne et de plusieurs oblitérations spéciales.



Produits associés