Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

DPRK17-HW1/3 Corée du Nord 3 FDC "Kim Jong-un / lancement missiles balistiques" 2017

DPRK17-HW1/3 : série de 3 maxi-FDC Premier Jour de propagande de Corée du Nord "28 juillet 2017, lancement réussi du missile ballistique intercontinental d’essai (ICBM) Hwasong-14"

Affranchissement Corée du Nord (émission du 8.8.2017)
1 valeur 30 Won "Lancement réussi du missile (ICBM) Hwasong-14 / Grande victoire dans la guerre anti-américaine"
1 bloc 50 Won "Signature de l’ordre de lancement par Kim Jong-un"
1 bloc 50 Won "Lancement réussi du missile (ICBM) Hwasong-14 / Victoire de Kim Jong-un"

oblitération illustrée Premier Jour d’Emission petit format Pyongyang "Test ICBM Hwasong-14" 8.8.2017

Tirage N°1/40 - Très rare
Il s’agit d’une exclusivité des Editions Historiaphil, introuvable par ailleurs.

DPRK17-HW1/3

08/08/2017


Prix : 39,00 €



Corée du Nord: un régime obsédé par la possession d'un missile balistique
 
Le 28 juillet 2017, Pyongyang lance un missile Hwasong-14 présenté comme un missile intercontinental (ICBM), d'une portée théorique de 10.000 kilomètres, soit une bonne partie du continent américain menacée, mais aussi la France.

Un renforcement des sanctions économiques à l’encontre du régime Nord-coréen, via une résolution des Nations unies, est votée à l'unanimité, y compris par la Chine.

L'escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong-un se poursuivra les jours suivants faisant craindre le déclenchement d'un conflit majeur. La Corée du Nord affirme ainsi le 9 août qu'elle envisage de tirer des missiles balistiques à portée intermédiaire vers les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique.

Tirs de missiles, essais nucléaires : la course à l’armement de la Corée du Nord
 
Du missile d’une portée de 300 kilomètres en 1985 à celui qui peut parcourir plus de 10 000 km en 2017, la Corée du Nord a passé trente ans à améliorer sa technologie.

Ces « réussites » de la Corée du Nord pourraient aussi tenir au fait que son
programme balistique a – selon les spécialistes – pu mettre la main sur du matériel soviétique pour, dès septembre 2016, utiliser un moteur conçu par les Russes pour des missiles intercontinentaux. Cette technologie pourrait lui permettre d’envoyer des satellites dans l’espace… ou une tête nucléaire miniaturisée jusqu’aux Etats-Unis.

 Il ne faut jamais perdre de vue que chaque essai de missile de la part de Pyongyang correspond en général à un regain de tension en interne ou avec l’étranger. Ainsi, Kim Jong-un a fait réaliser cette année un test le jour de la Fête nationale américaine, le 4 juillet, et celui du 29 août 2017 marquait le 107e anniversaire du traité d’annexion de la Corée par le Japon, le 29 août 1910, selon les mots de l’agence de presse officielle de Corée du Nord. Le dernier, le 15 septembre, est survenu juste après l’adoption de nouvelles sanctions contre le pays par le Conseil de sécurité de l’ONU – des résolutions à l’efficacité limitée.