Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

CENT16-1 : 2016 - Maxi-FDC FRANCE "Centenaire Bataille de Verdun / Fort de Douaumont"

CENT16-1 : Maxi-FDC FRANCE "Centenaire de LA BATAILLE DE VERDUN / Reprise du fort de Douaumont le 24.10.1916 / Général Nivelle" (format 13,5 x 21cm)

Affranchissement France 0,70€ “Bataille de Verdun 1916-2016“
+ (TYPE1) vignette Lisa 0,70€ Lettre Verte “Centenaire Bataille de Verdun / Reprise des forts / Douaumont / Vaux“
oblitération Verdun CACHET «géant» 44mm "Centenaire de la reprise du Fort de Douaumont" 24.10.2016

Tirage N°1/50 - Edition Collector
Très Rare

CENT16-1

24/10/2016


Prix : 18,00 €



Du 21 février au 19 décembre 1916 c’est l’enfer de Verdun :
plus de 300 000 hommes vont mourir et 400 000 seront blessés ...

 
21 février 1916, les Allemands ouvrent le feu avec 1225 pièces d’artllerie écrasant tout!
Durant des heures, les obus s’abattent avec une régularité de métronome. Puis, les troupes d’assauts attaquent avec la certitude de ne rencontrer aucune résistance. C’est à ce moment que le miracle va se produire et que Verdun va entrer dans la légende car les survivants français se relèvent et résistent à la surprise des Allemands.

Centenaire de la reprise des forts de Douaumont et de Vaux
 
Douaumont tombe aux mains des Allemands : «Douaumont ist gefallen!»
Pièce maîtresse de la défense autour de Verdun, avec le décret du 5 août 1915, Douaumont et tous les ouvrages fortifiés sont en partie désarmé et vidé de leur garnison quand, le 21 février 1916, la bataille de Verdun commence... Le fort tombe aux mains des allemands le 25 février 1916, qui l'occupent et l'utilisent comme base logistique et de repos.

Le Fort de Vaux, symbole de l'héroïsme du Poilu de Verdun
Pour éviter la perte du Fort de Vaux après celle du fort de Douaumont, l’état-major envoie une garnison de 279 hommes en renfort. Les Allemands veulent prendre le fort et les bombardements sont violents. Rapidement, le fort est encerclé. La bataille pour sa possession va montrer l’héroïsme des troupes françaises. Sous la direction du Commandant Raynal, la garnison du fort va tenir durant 7 jours faisant face aux assauts ennemis, aux gaz, aux bombes, aux lance-flammes, à la faim, à la soif. Sans soutien extérieur, le fort succombe le 7 juin 1916. Les valeureux combattants se rendent sous les honneurs des Allemands. Raynal est lui-même reçu par le Kronprinz impréssionné de leur héroïsme.

Le G.Q.G. français ordonne la réoccupation des forts. Leur reprise coûtera des milliers de morts. Le 24 octobre 1916, le fort de Douaumont est repris par les troupes coloniales. La bataille de Verdun prend une autre tournure. Et le 2 novembre, c’est Vaux qui revient dans l’escarcelle française.

15 décembre 1916, la Bataille de Verdun est finie
Le bilan pour la ville et pour la France est très lourd. Mais Verdun devient le symbole au travers du monde, de la résistance et du courage, qui doit animer chaque humain défendant la Liberté. Il n’y a pas de vainqueur de Verdun, c’est le Poilu qui a gagné la bataille.



Produits associés