Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

CENT17-2 : MAXI-FDC CANADA-FRANCE "1917-2017 Bataille de la crête de Vimy / Arras"

CENT17-2 : Maxi-FDC Premier Jour CANADA-FRANCE "Centenaire de la BATAILLE DE LA CRÊTE DE VIMY (Arras, France)" (format 16,2 x 22,9cm)

Affranchissement Canada BLOC 2 x 2,50$ “Vimy 1917-2017“
oblitération 1er Jour Ottawa "Jour d’émission" 08.04.2017
+ France 0,85€ (ou 1,30€) “Vimy 1917-2017“ (issu du bloc)
oblitération Premier Jour Vimy "Emission commune FRANCE-CANADA" 08.04.2017


Tirage N°1/40 - Edition Collector
Très Rare

CENT17-2

08/04/2017


Prix : 19,50 €



9 avril 2017  : Cérémonie officielle au Mémorial de Vimy (France)
 
La mobilisation fut à la hauteur de ce que représente l’événement dans l’histoire de leur nation : près de 25 000 Canadiens sont venus dans le Pas-de-Calais (France) pour célébrer le 100ème anniversaire de la bataille de Vimy.
«Le Canada est né ici»  le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que les Canadiens morts à la crête de Vimy ont contribué à forger la place du Canada sur la scène internationale comme un acteur dévoué pour la paix.
Le président français François Hollande, des membres de la famille royale britannique et le Prince Albert II de Monaco figuraient parmi les dignitaires ayant pris part à la cérémonie.
Sources : lapresse.ca

9 au 12 avril 1917 : Prise de la crête de Vimy,
événement fondateur pour la nation canadienne 

 
Le Canada dans la Première Guerre Mondiale
Dominion dont le chef d’État est le roi d’Angleterre, le Canada est automatiquement entré en guerre avec le Royaume-Uni en 1914, et ses soldats ont été engagés dans les
combats dès 1915 au sein de l’armée britannique.
Le 9 avril 1917, ils sont 80 000 à prendre d’assaut la crête de Vimy, point stratégique entre Lens et Arras tenu par les Allemands et qui surplombe à 145m de hauteur les lignes françaises.

Une attaque planifiée avec minutie
L’opération a été longuement préparée car plus de 100 000 soldats français ont déjà été blessés ou tués lors de tentatives précédentes : photographies aériennes, maquettes du champ de bataille et camps d’entraînement, rien n’est laissé au hasard. Elle s’inscrit dans une attaque plus large, visant Arras, qui doit servir de diversion avant la grande offensive des Français au Chemin des Dames, dans l’Aisne. En trois jours, au prix de la perte de 3 958 soldats, les assaillants atteignent leur objectif avec succès.
Mais au délà de la victoire, un mythe est né lors de cette bataille.

Des soldats de toutes les provinces du pays
Pour la première fois, et la dernière, les quatre divisions canadiennes engagées dans le conflit mondial se battent côte à côte, mêlant des représentants de toutes les provinces de la confédération créée en 1867.
« C’était tout le Canada, de l’Atlantique au Pacifique, qui passait. J’ai pensé alors que, pendant ces quelques minutes, j’assistais à la naissance d’un pays. » Général Alexander Ross
De fait, la bataille s’impose comme le symbole de l’émergence d’une nation, certes
 indépendante, mais qui affirme son autonomie par rapport au Royaume-Uni. La portée de l’événement a été renforcée par la construction sur la crête de Vimy du monument à tous les morts canadiens de la Grande Guerre. Inauguré en 1935, ce mémorial a été bâti sur un terrain cédé par la France en 1922.



Produits associés