Historiaphil

Recherche avancée

De à

(ex. 2009)

Nos thèmes

Newsletter

Paiement sécurisé

paypal cic
cb visa mastercard
cheque virement

Notre société

Editions Philatéliques Européennes

Palais de l'Europe et IPE IV
Strasbourg France
+33 3 88 35 08 88
info@historiaphil.com

Jean-Luc Staedel

> Expert en philatélie

Maison fondée en 1946
Membre CNEP et AIJP

CNEP AIJP

DPRK17-HW4/6N Corée du Nord "Kim Jong-un / Forces Stratégiques Nucléaires" 2017

DPRK17-HW6/4N : Corée du Nord (émission du 1.9.2017)
série de 1 valeur 30 Won "Second lancement réussi du missile (ICBM) Hwasong-14 à 3 724.9 km d’altitude"
+ 1 bloc 50 Won "Démonstration des Forces Stratégiques Nucléaires / Second lancement réussi du missile (ICBM) Hwasong-14"
+ 1 bloc 70 Won "Démonstration des Forces Stratégiques Nucléaires / Second lancement réussi du missile (ICBM) Hwasong-14 / Applaudissements de Kim Jong-un et son état-major"

en NEUF

DPRK17-HW4/6N

01/09/2017


Prix : 10,00 €



Corée du Nord: un régime obsédé par la possession d'un missile balistique
 
Le 28 juillet 2017, Pyongyang lance un missile Hwasong-14 présenté comme un missile intercontinental (ICBM), d'une portée théorique de 10.000 kilomètres, soit une bonne partie du continent américain menacée, mais aussi la France.

Un renforcement des sanctions économiques à l’encontre du régime Nord-coréen, via une résolution des Nations unies, est votée à l'unanimité, y compris par la Chine.

L'escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong-un se poursuivra les jours suivants faisant craindre le déclenchement d'un conflit majeur. La Corée du Nord affirme ainsi le 9 août qu'elle envisage de tirer des missiles balistiques à portée intermédiaire vers les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique.

Missile balistique au-dessus du Japon : Pyongyang franchit une nouvelle étape
 
Il y a quinze jours, Kim Jong-un indiquait qu’il allait «observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees» avant de lancer éventuellement des missiles. La tension du moment se concentrait autour de l’île de Guam dans le Pacifique, et Donald Trump promettait le «feu et la colère». Le leader nord-coréen donnait l’impression de reculer. La courte pause a pris fin mardi 29 août 2017 avec un tir réussi et sans précédent depuis Sunan d’un ICBM «Hawsong-14», qui a survolé le nord du territoire japonais.

Selon Séoul, il a parcouru 2.700 kilomètres à une altitude maximum d'environ 550 kilomètres. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe dénonce "une menace grave et sans précédent". Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné « fermement » mardi 29 août ce tir qui a survolé le Japon.
La déclaration de l’exécutif onusien a été approuvée à l’unanimité par ses 15 membres. Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence à la demande de Tokyo et Washington, condamnant "fermement" le tir de missile, et a demandé à " tous les Etats membres d’appliquer strictement et pleinement" les résolutions de la communauté internationale, dont celles imposant des sanctions économiques à Pyongyang.