MALI13-17 : 2013 visite HOLLANDE Forces Françaises Mali TOMBOUCTOU - RAFALE

18,00 €
Quantité

N°MALI13-17 : FDC MALI "02.02.2013 : Visite officielle de M. François HOLLANDE, Président de la République française à Tombouctou (Mali) et Rencontre avec M. Dioncounda TRAORÉ, Président de la République du Mali / Avions RAFALE engagés dans l'Opération SERVAL Mali 2013 / Intervention des Forces Françaises au Mali" (ft. 14 x 9 cm) 2013 :

Affranchissement Mali 150F "Poste Aérienne - 50e anniversaire de la Disparition de Jean Mermoz - Avion Latécoère 300, 1986" oblitération Tombouctou (Mali) 02.2.2013
+ cachet rouge Tombouctou "Visite du Président de la République française à Tombouctou - Merci la France pour le soutien au Mali / Avion RAFALE - Opération SERVAL" (Mali) 02.2.2013
+ cachet noir "République du Mali : Un Peuple - Un But - Une Foi" (Mali) au verso

Tirage limité 50 exemplaires
TRES RARE

Visite du Président de la République française au Mali, accueilli en libérateur 

Mopti - Tombouctou - Bamako 2.2.2013

«Je vais au Mali pour dire à nos soldats tout notre soutien, tous nos encouragements, toute notre fierté», et pour dire aux Africains «que nous avons besoin d'eux pour cette force internationale», a déclaré François Hollande, en marge de sa visite au Mali du 2 février 2013, alors que les troupes francaises sont déployées sur le terrain depuis trois semaines maintenant.

L'avion présidentiel s'est posé à l’aéroport de Sévaré-Mopti. Accueilli par son homologue malien Dioncounda Traoré, le président est accompagné de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, et Pascal Canfin, en charge du Développement.

François Hollande s'est ensuite rendu à Tombouctou, à bord du Hercule C 130 (61-PD) de l’E.T. 02.061 “Franche Comté“, où la population lui a réservé un accueil chaleureux. Le président français a prononcé un premier discours dans l'une des mosquée de la grande cité historique du nord du pays libérée des jihadistes.

Rejoignant la capitale Bamako à bord du C 130 pour sa dernière étape, François Hollande a prononcé un discours depuis la place de l’indépendance. Il y a déclaré que l’intervention militaire franco-malienne menée avec l’appui des pays de l’Afrique de l’Ouest constituait un «devoir de la France, qui agissait au nom de la communauté internationale avec le    soutien des pays européens dans le cadre des Nations Unies». «Le combat n’est pas terminé», a précisé le président de la République. «Les groupes terroristes sont affaiblis, ils ont subi de lourdes pertes mais ils n’ont pas disparu», a-t-il mis en garde, tout en ajoutant que «la France n’a pas vocation à rester ici au Mali, parce que ce sont les Maliens eux-mêmes, les Africains qui assureront la sécurité, l’indépendance, la souveraineté. C’est ainsi que je conçois les relations entre la France et l’Afrique. Le respect, la démocratie, la transparence. C’est vous maintenant qui allez porter votre destin».

L’objectif de cette mission est de combattre le terrorisme qui y sévit et de rendre «au Mali son unité, son intégrité et sa force», toujours selon le président de la République, qui a aussi rappelé le soutien apporté à la France par des combattants venus du Mali, notamment, pendant les deux Guerres Mondiales. sources : RFI et www.defense.gouv.fr

MALI13-17
10 Produits

Fiche technique

Date d'émission
02/02/2013

Références spécifiques



Vous aimerez aussi